Actualités

Découvertes, Ballades, Excursions, News, Promos
28 Jan

Le lémurien, emblème de Madagascar

Les lémuriens  font la renommée de la Grande Île et nombreux sont les touristes qui font le voyage uniquement pour les rencontrer. Il existe plus de 100 espèces de lémuriens sur l’Île Rouge et on continue à découvrir de nouvelles espèces, comme le lémurien nain dans le massif de l’Ankarana. Cet animal est à Madagascar comme le Wallaby est à l’Australie, et les rugbymen de Madagascar portent fièrement le nom de « Maki (lémurien en malgache) de Madagascar » pour représenter le pays.

Ces animaux aux yeux globuleux et au pelage laineux sont endémiques de l’île. Généralement, ils se nourrissent de fruits, de fleurs ou de feuilles, mais certains mangent des insectes ou de petits vertébrés. La plupart de ces lémuriens sont diurnes, avec quelques exceptions.

Parmi les plus populaires :

L’Indri est le plus grand de tous les lémuriens, avec ses 70-90 centimètres. Il est très célèbre grâce à son cri proche de celle de la baleine. Surnommé le Babakoto, déviance de Ibabanikoto ou le père de Koto, ce nom est issu d’une légende Betsimisaraka, l’ethnie de l’Est, qui raconte que la famine survint sur l’île et Ibabaniko et sa femme abandonnèrent leur terre pour aller vivre en forêt. Ils y eurent leurs descendances et refusèrent de quitter la forêt malgré que la fin de la famine. Ils changèrent alors d’apparence et muèrent en primates. D’autres légendes tournent autour de ces fameux grands singes venant de différentes localités de l’île qui ont connu plusieurs noms au cours des siècles, de “Tretretretre” au XVe siècle, en passant par « Lavalohalika » (l’homme aux genoux hauts), au début du XXIe siècle pour désigner l’être au corps d’une bête et à tête d’homme. L’Indri se trouve spécifiquement dans le Parc National d’Andasibe, longeant la Route Nationale n° 2.

Le Sifaka ou le lémurien sauteur possède une grande queue plus longue que son corps et son pelage noir et blanc est très épais. Celui-là a droit à ce surnom puisqu’il se déplace en faisant de grands sauts sur le côté, alternant gauche et droit.

L’Allocèbe, reconnaissable à ses longs poils blanchâtres autour de son visage, il se nourrit surtout de gomme et d’insecte. Ce lémurien est encore peu connu et on peut le retrouver dans les forêts du Nord-Est de l’île.

Et toujours dans le Nord-Est, dans la forêt tropicale de Sahafina à Brickaville, récemment, en 2011, des chercheurs ont découvert une nouvelle espèce de lémurien qu’ils ont appelé Microcébus Gerpi. Celui-ci est nocturne, avec son pelage brun grisâtre.

Le Lémur Vari ou Varecia est un lémurien se localisant dans la partie Est de l’île. Avec son pelage épais de couleur noir et blanc, il ressemble à un panda à tête de renard qui s’agrippe à un arbre.

Le Hapalemur, un lémurien nocturne vit en groupe dans les bambous du Parc National de Ranomafana, au Sud-Est de Madagascar. Et en effet, ces lémuriens se nourrissent de pousses et de feuilles de bambou.

Le Lémur Catta, avec sa queue en anneaux noir et blanc. Le nom Catta, comme « chat », vient du fait que son cri ressemble au miaulement et au ronronnement du chat.

L’Aye-Aye, le lémurien nocturne, est classé parmi les espèces rares. Il est du genre solitaire et discret avec ses yeux énormes et globuleux et ses larges oreilles comme ceux des chauves-souris. Son troisième doigt est plus long que le reste pour pouvoir manger les fruits jusqu’aux moindres miettes.

Le Microcèbus est le plus petit des lémuriens, il mesure à peu près dans les 10 centimètres, comme la souris. Lui aussi, il est nocturne et se cache dans les troncs d’arbres durant la journée. Il mange généralement, des insectes, des petits vertébrés et des fruits.

Constatez que les trois dernières espèces de lémuriens citées ci-dessus symbolisent la Grande Île dans le célèbre film d’animation « Madagascar ».

Les lémuriens sont des primates très sympathiques qui n’hésitent pas à grimper sur vos épaules quand vous passez dans les parages. Il ne faut surtout pas avoir peur d’eux, au contraire, ce sont des petits farceurs. Vous pourrez le trouver dans les 4 coins de l’île, mais les endroits les plus connus sont Nosy Komba, la réserve de Lokobe et les tsingy de l’Ankarana au Nord, le parc d’Andasibe ou de Mantadia sur la RN2, le parc de Ranomafana et le parc Anja près de Ranomafana en descendant sur la RN7, ainsi que dans l’Isalo, dans la réserve de Berenty et la réserve de Kirindy avec ses 8 espèces, dont 6 nocturnes à l’Ouest. Si vous n’avez pas le temps de parcourir l’île, sans la capitale, à 1 heure de route, vous pourrez visiter Lémur’s Park qui vous fera découvrir 7 espèces de lémuriens.

Laisser un commentaire